Krakowski Festiwal Piwa II

Week-end dernier, donc hier, donc les 6 et 7 juin 2015, il y avait un festival de la bière.
Y’en avait déjà eu un en mars dernier, mais là c’est pas pareil ! C’est en effet plus grand et ça claque !

Déjà, l’entrée est gratuite. C’est en extérieur, il fait beau :

20150606_201501_HDR
Ça c’était aux alentours de 20h. J’ai un peu raté la photo, sur la droite il y a le fleuve, ambiance au top.

Et donc ce qui nous intéresse, c’est LA BIÈRE.

Et bah on est pas déçu ! Il y avait quelques brasseries que j’avais déjà vues lors de la Craft Beer Week, dont de mémoire Ursa Maior et TEA Time !
J’étais d’ailleurs passé au TEA Time à Kraków, ils font de la bière anglaise. En fait ils essayent de donner un aspect anglais à leur bar, y’a même de quoi regarder le foot au sous-sol. Sympa comme endroit mais la bière est bof.

festivalIl fait un peu gris sur sa photo au mec mais ça montre bien le truc.

Plein de stands en extérieur avec de la bouffe et de la bière. Putain, vous voulez de plus ? Plus de bière ? T’inquiètes, y’en a aussi à l’intérieur.
Niveau bouffe y’avait de tout : des hamburgers, des pizzas, du thaï (wtf?) et même des choco kebab : des crêpes avec des fruits et diverses autres conneries :).

J’avais pas envie de claquer plein de thunes donc j’me suis restreint à 5 bières le samedi. Je n’y suis pas allé le dimanche par contre, j’aurais dû !
– Ursa Maior → Renegat, une Black IPA. En général je suis pas fan des IPA mais là, ça allait. J’avais pas testé les Ursa Maior à la Craft Beer Week et maintenant je sais que je vais devoir réessayer ;)
– Hajer → Rajza do Kalifornii, une APA. Toujours pas fan mais celle là sort du lot ! C’est en fait une micro-brasserie composée de 3 personnes et ils étaient tous derrière le stand ! Très sympas et contents d’avoir des retours sur leur première bière. Le mec déjà m’a servi plus que demandé et m’a fait payer moins. On a parlé pendant bien une demi-heure, c’est très intéressant ce qu’a à dire un brasseur polonais… Et puis bon il m’a reservi gratos parce que je suis un mec cool.
– Podgórz → Luzy Rajtuzy, une Amber Ale. Encore une fois, trop le goût d’IPA. Faut croire qu’ils font que ça dans le coin ! À quand une bonne bière belge ? …
– C.K. Browar → Weizen, une… Weizen. Ils se font pas chier eux, leurs bières c’est « Dunkel », « Weizen », « Jasne » (un type de pils), ce genre de connerie. Au moins on sait ce que c’est direct ! Et bah j’ai été un peu surpris, pour la tronche que le stand tirait, c’était plutôt pas mal. Après y’a sûrement l’effet « putain enfin une bière qui a pas le goût de fleurs ».
– Olimp → Sophia, une grodziskie. Alors ce type de bière, je connaissais pas du tout. C’est apparemment une bière au blé un peu spéciale, j’vous laisse googler ça. En tout cas c’est très bon, et ratebeer me contredira pas avec une note de 98 !

20150606_205810_HDRIls sont drôles chez Hajer, et sympas, et ils filent de la bière gratos…

Quand vous achetez un verre, que ce verre ne fait que 33cl et que vous commandez un 40cl, et bah vous recevez un verre en plastique. Et quand vous avez deux verres à trimballer, c’est relou.
Mais pas de panique ! J’ai trouvé la solution…

20150606_215235_HDRfix’d

Du coup encore un bon événement en rapport avec la bière à Cracovie. Ils savent y faire dans le coin !
Reste plus qu’à aller tester les magasins de vente spécialisés ici :)

Si vous vous sentez de parler le polak, y’a tout ici : https://www.facebook.com/events/874076119316826/

Read More

Kraków → Vilnius → Rīga

Ça fait un bon bout de temps que j’ai rien posté et ça me rend un peu triste. Du coup autant frapper fort avec un bon petit voyage !

Comme d’hab, Erasmus ça déchire, on en doute plus. Cette fois, non pas avec l’école mais avec Erasmus Travel, une agence de voyage, du moins je crois. Une page FaceBook avec des formulaires google à remplir et des payements via paypal. C’est suffisant.

Le programme : Kraków → Vilnius → Riga → Kraków. Coût du voyage : 120€. Tout ça, officiellement, sur 4 jours : du 14 au 17 mai (jeudi à dimanche).
On est en réalité parti le mercredi à 23:30 puis revenu le lundi matin à 04:15 à Kraków, faut dire qu’il y en a de la route…
Il a fallu passer dans d’autres villes pour récupérer des gens : le bus venait de Katowice et on est passé à Rzeszów. Là, le bus était plein, principalement d’espagnols. Je m’en serais bien passé d’eux…
Direction ensuite Białystok au nord de la Pologne pour ensuite passer la frontière de la Lituanie et arriver à Vilnius à environ 13h le jeudi !

Toutes les photos, c’est comme d’habitude par ici → http://pologne.hatrix.fr/images/

Vilnius

L’auberge de jeunesse où nous étions était pépère : des chambres de 6 voire un peu plus. C’est pratique d’avoir des potes et de pas se retrouver avec n’importe qui :D. Calme, propre, bon petit dej, on se dit que ça commence bien !
Et donc le jeudi, on s’est baladé en ville étant donné que rien n’était prévu pour la journée. À part les fêtes Erasmus un peu débiles : me retrouver avec 40 espagnols qui braillent dans tous les sens, non merci.
J’ai eu du cul, je suis tombé sur des gens que je connaissais déjà et qui voulaient aussi visiter plutôt que de se bourrer la gueule. Qui plus est français, w00t !
Un petit restau le soir choisi via TripAdvisor, on sent déjà que ça coûte plus cher qu’en Pologne mais ça reste très accessible… 18€ pour deux bières (50cl), des rondelles d’oignons en entrée puis une schnitzel, plutôt pas mauvais et bon cadre.

Vilnius, c’est joli, en plus on avait un putain de ciel :

La Lituanie, c’est 3 million d’habitants dont 550 000 à Vilnius. Ça en fait une ville plutôt petite pour une capitale ! Il y a un petit paquet de beaux bâtiments mais pour la plupart restaurés du fait des guerres. Un peu dommage, on ressent un manque d’authencitié. Mais pour sûr, ça reste mignon ;)

Rīga

Maintenant, la Lettonie ! Environ à 4h de Vilnius on a pu donc y aller jeudi aprem pour arriver là-bas sur les coups d’environ 16h, je crois ?
Un truc marrant en Lettonie et Lithuanie : j’ai pas l’impression qu’il y ait un vrai besoin d’autoroutes et donc j’en ai pas vu. Quand quelqu’un veut dépasser, les gens se poussent sur le bas côté, que ça soit le véhicule de devant ou même en face. C’est assez spécial de dépasser une voiture, en bus, et de voir un camion arriver en face, mais c’est normal ici.

Rīga, ça ressemble déjà plus à une capitale. On peut appercevoir de vieux bâtiments d’assez loin, le fleuve est aussi énorme !
Petite visite improvisée puis encore une fois un resto vers 22h. Il fait encore jour à cette heure là, c’est pas croyable… Ribs et pommes de terre + bière dans les 16€ aussi :)

Cette fois à l’auberge de jeunesse on était à 5 avec aussi 5 espagnols dans un petit truc de 10 lits. Je vous explique pas la joie : réveillé à pas d’heure le matin, des affaires partout, du bruit, des bananes volantes, de l’alcool renversé sur le sol…
Mais c’est pas ça qui allait nous gâcher le voyage !

Quelques photos :

Le midi on a mangé dans un truc que je sais pas ce que c’est. Ils faisaient des crêpes fourrées : champignons, viande, fromage blanc, etc. Bon, pas cher (4€) et ça cale. On résiste pas vraiment à en prendre plein vu le prix et au final on a envie de roupiller l’aprem.
Le fleuve est magnifique en fin d’aprem, aux environs de 18h. En fait le matin et le soir, on se caille et y’a de la pluie alors qu’en journée il fait pas mal chaud avec un bon soleil !
Ça donne ça :

Une bière à 20h30 avec le soleil dans la tronche, on a pas ça tout le temps, faut tester ! Là il est actuellement 20h30 également quand j’écris cet article à Kraków et il fait encore jour, mais pas du soleil direct :/

Faut aussi se dire qu’en Lettonie il y a 2 million d’habitants dont 700 000 dans Rīga et moins de 50 % ont la nationalité dudit pays. Ça fait tout drôle ces langues du nord, juste quand on se dit qu’on commence à comprendre un peu le polonais et qu’on arrive à le prononcer, on te balance un truc totalement différent à la gueule.

Je me rends compte aussi que j’ai préféré Rīga mais que je n’ai pas forcément plus de photos, c’est dommage. Vilnius fait plus nature, il y a de la forêt en pleine capitale avec de somptueux bâtiments. Rīga est plus urbaine, pas vraiment piétonne d’ailleurs au centre mais on s’y sent bien. Et puis comme on m’a dit : « c’est différent » et ça n’en enlève pas le charme.
Le plus dur doit être le temps par ici, si déjà ça caille autant à cette période de l’année je préfère pas essayer en hiver…

En y repensant ça aura été assez bref, Rīga donne envie de rester ! Plus jolie que Kraków sur certains aspects mais ça fait aussi du bien de retourner en Pologne bien que ça commence à paraître trop familier maintenant. Je sais pas vraiment comment exprimer ce sentiment.

Toujours est-il que les voyages en bus de plus 15h c’est sympa, du moins si on évite de penser aux pauses de « 10 minutes » qui se transforment en une heure avec un macdo :)

Ça m’a beaucoup donné envie de me balader et je vais enfin acheter des billets. Pour le moment j’ai en tête Prague pour sûr, j’irais bien à Lviv, Varsovie, pourquoi pas Gdańsk…
Je vais aussi essayer de me planifier une petite journée moto, c’est dans les 40€ la journée avec l’équipement compris :).

Read More

Bochnia

Hier, donc le jeudi 23 avril 2015, je n’avais pas cours. Un peu comme tous les jeudis depuis que je suis ici.
Et donc je me suis dit que d’avoir que deux jours de cours dans la semaine, ça incitait un peu à se balader, marre de rien faire et de rester à l’appart…

C’est pourquoi je suis parti pour Bochnia, à prononcer tout naturellement « bornia », en vélo, pour voir un peu ce qu’il y avait là-bas.
Certains le savent, d’autres pas, je ne suis pas vraiment sportif. Faut croire que je fais partie de cette deuxième catégorie parce que je me suis effectivement lancé dans cette petite balade de 100km : Kraków → Bochnia → Kraków.
L’aller aura été assez facile, mais le retour un poil plus long. L’état des routes est quant à lui vraiment pas mal, contrairement à ce qu’on pourrait en penser. Il y a des pistes cyclables un peu partout et un sympa passage dans la forêt sur route neuve et goudronnée. Un vrai plaisir en fin d’après-midi pour les gens qui viennent y promener les gosses, faire du roller ou encore du vélo… et aussi pour les grumiers qui prennent toute la largeur de la route. Puis quant à la difficulté du trajet, c’est souvent plat, du moins on en a l’impression, comme le montre cette image :

Et puis donc, pourquoi Bochnia ? Bah en fait j’ai placé ma carte sur Kraków, j’ai dézoomé et j’ai vu des villes, un petit tour sur Google images et ça m’avait l’air joli :).
Je suis parti à 7h pour arriver à 10h et reparti à environ 15h30, pas le temps de glander donc ! Merci le GPS et Google Maps, ça aurait été un peu dur sans !

Direct en arrivant, je tombe sur une église. Et puis comme on est en Pologne, les églises on déconne pas avec :

C’est très chargé comme style, ça claque.


Ça fait un peu bizarre comme entrée mais c’est joli, je trouve.

Je crois même qu’on m’a un peu mal regardé quand je me suis baladé dedans. C’est peut-être la gueule de touriste ou plus simplement le fait de n’avoir pas fait de signe de croix ?
Après ça j’ai cherché le « Rynek », comprendre la place du marché. Il faisait beau et chaud, tout le monde mangeait des glaces. Moi, j’avais des sandwichs jambon beurre.


Le rynek avec vue sur l’église, de la Carlsberg et de la Tyskie : la Kro locale !

J’avais cru comprendre qu’il y avait une mine aussi à Bochnia, et moi, j’aime les mines. Elle n’était pas loin du centre, ça grimpait un peu mais j’y suis arrivé sans trop de soucis. Faut dire que le chevalement ainsi que la cheminée se voyaient pas mal :

Cette mine est la plus vieille mine de Pologne ainsi qu’une des plus vieilles du monde ! Créée aux alentours du 12-13e siècle c’est vrai que ça remonte.
La visite a duré 2h et comme la visite en anglais était trop tard j’ai dû prendre celle en polonais. Autant dire que j’ai rien compris aux explications, mais au moins pour les sculptures y’a pas besoin de comprendre !
Surtout que ça n’a coûté que 7,5€, c’est pas comme si j’avais perdu beaucoup.

À Wieliczka, l’entrée se fait via un long escalier et la remontée par un ascenseur de bien 20 personnes assez moderne et rapide. Ici, on descend par le chevalement, c’est assez cool.
L’arrivée se fait à 212 mètres sous terre — ça j’ai vu le panneau — et la profondeur max est de 468, d’après Wikipédia, parce que rappelez vous, je n’ai rien compris :D.
La mine ne fait que 4,5 kilomètres, rien comparé à Wieliczka mais comporte apparemment 16 niveaux. Durant la visite on a pu en voir qu’un avec un aperçu sur un autre :

Oui, c’est un tobogan.

Comme à Wieliczka : des salles de conférence, de quoi dormir, restaurant, terrains de sport et j’en passe. Et puis rappelez vous → Pologne :


Encore une chapelle ! PARTOUT.


Allez, encore une chtite photo parce que wtf les mecs. C’est bizarre mais très joli.

Et puis euh bon, quand on arrive dans la mine, la première chose qu’on voit c’est ça :


Après moi je m’étonne plus de rien concernant la religion ici.

La mine est beaucoup moins connue que Wieliczka, sûrement parce que beaucoup plus petite. On y a pas des salles de 40 mètres de haut ni des constructions folles. Du moins pas que j’ai vues.
C’est pour ça qu’il n’y a pas beaucoup de sculptures, mais y’en a quand même ! Des nains, encore et toujours :

Y’a eu une explication là dessus, mais j’ai pas compris.

Et puis bon voilà, sorti à environ 15h j’ai dû repartir pour éviter de rentrer en pleine nuit. L’aller aura été tranquille, on a failli me renverser qu’une seule fois mais j’ai préféré rentrer de jour quand même… J’ai dit plus tôt que sans Google Maps et le GPS je ne serais pas allé bien loin, et bah ma batterie m’a lâché au moment de repartir. C’était assez marrant de devoir refaire les 50km retour de tête, heureusement c’était souvent tout droit !

Si vous voulez d’autres photos, c’est par là : http://pologne.hatrix.fr/images/?cat=bochnia :)

 

 

Read More

Auschwitz

Bon alors… Je m’étais dit au départ que ce n’était pas utile de faire un post sur Auschwitz, étant donné que je ne connais pas grand chose par rapport à l’histoire du camp et que ça me m’intéresse pas des masses.
Pour la mine de Wieliczka j’ai bien retenu ce qu’a dit le guide, j’ai fait quelques recherches. Mais là, pas vraiment.

Du coup pourquoi j’en fais quand même un ? Comme ça, ça donne l’impression que je fais quelque chose de mes journées.
Je viens de passer deux semaines de vacances à presque rien faire et ça fait du bien d’écrire un peu ! J’ai un autre article sous le bras à écrire, reste juste à retrouver quelques photos, ça parlera un peu d’urbex et de fête médiévale.

Donc hop on embarque pour quelques photos des camps d’Auschwitz, en commençant par l’une des plus célèbres d’ailleurs. Je n’en ai pas prises beaucoup parce que tout se ressemble, c’est très carré et bien organisé, comme on peut se l’imaginer. Donc prendre en photo trois baraques et l’intérieur résume à peu près tout.
À noter qu’Auschwitz, c’est divisé en trois : un premier camp de travail qui était en fait à la base une caserne militaire polonaise, le camp d’extermination puis une usine si j’ai bien suivi.
La visite ne permet de voir qu’Auschwitz I et II, dans le premier on a un petit musée dans les bâtiments et le deuxième est accessible gratuitement vu qu’il y a un mémorial.
Ah et aussi, il faut passer les détecteurs de métaux pour rentrer dans le camp. Avec mon habitude de me trimballer avec des couteaux j’ai dû faire un bond au vestiaire…

Pour ceux qui ne parlent pas allemand : « le travail rend libre »

Et oui il y aura des gens sur les photos, c’était vraiment plein ! Des bus et des bus de touristes partout, c’est fou.

On voit bien ici l’aspect caserne militaire, c’est propre, espacé, bien fait.

C’est même ça que j’ai trouvé troublant durant cette visite. On s’attendait tous à voir des horeurs, des choses choquantes… Bon ok on en a vu quelques unes, mais pas ce à quoi je m’attendais.
Les deux camps sont vraiments énormes et en bon état, en plus il faisait particulièrement beau le jour de notre visite.


« Salut chérie, devine d’où je t’appelle ? ». La cour où se rendaient les fusillés, du moins avant de l’être.


Gitfgas, littéralement poison gaz, ou plus précisément du Zyklon B.
Il y avait beaucoup de canettes d’entassées, et c’était sûrement pas tout ce qui a été utilisé.


Bon ça j’avoue ne pas avoir trop saisi, a priori un abri pour se protéger des bombes.
De la place pour deux personnes, je sais pas si c’était très efficace ou même utilisé.


Celle là on la connait tous : l’entrée du 2e camp, mais pas prise des rails pour une fois !


La même, mais d’un peu plus loin. Les gens étaient vraiment entassés dans ces petits wagons.


Ça, c’étaient les « maisons » des prisonniers. Ils dormaient à 4 voire 5 par étage…


Barrières électrifiées, tête de mort, de l’allemand en majuscule… Perso je tenterais pas.

Pour vous redonner un peu le moral si jamais vous l’avez perdu, sachez qu’encore une fois Erasmus ça marche bien ! Seulement 18€ pour l’aller-retour en bus plus la visite guidée du camp, moi je dis génial !
Bon les chauffeurs roulent n’importe comment, mais ça on en reparle plus tard…

 

Read More

Wieliczka

Saloute !

Aujourd’hui, j’étais à Wieliczka. Wieliczka, c’est une petite ville de 20 000 habitants au sud de Kraków, à peu près 15 minutes en train.
Ce qui était cool, c’était tout. Et plus en détails déjà, Erasmus : je n’ai payé que 55zł (14€) pour une visitée guidée plus l’aller-retour en train ! Le ticket individuel pour une visite guidée en polonais coûte 59zł, et celui dans une autre langue (Anglais, Allemand, Italien, Français, et peut-être plus) 79zł (20€). Donc voilà, Erasmus ça marche bien :).

Le guide était vraiment pas mal et faisait assez souvent des blagues durant la visite qui a durée bien 3h.
La visite commence donc au niveau du sol, à 0 mètre donc.
On descend via un escalier au premier niveau qui se situe à 52 mètres, si j’ai bien fait mes calculs, ça représente environ 370 marches. D’en haut, on voit juste via la colonne centrale que c’est loin.

J’ai pas forcément retenu tout ce que le guide a dit et de toute façon je vais pas tout réciter ici. Mais quand même, quelques infos :

  • La mine a été créée au 13e siècle et plusieurs rois de Pologne ont aidé à son développement : plus d’ouvriers, meilleurs outils, etc.
  • La mine possède 9 niveaux. La visite guidée ne permet malheureusement que d’aller au 3e sur une portion de 3km, moins de 2% du réseau.
  • Jusqu’à 55 000 tonnes de sel peuvent être extraites rien qu’avec l’eau située au 9e niveau de la mine !
  • Beaucoup de bois a été utilisé. Vous verrez dans les photos, y’en a partout dans les galleries. Surtout du pin vu qu’il y a des forêts à côté.
    En résulte un air très pur, une bonne odeur, et une impression de confort. Même à plus de 130 mètres sous terre on pourrait se dire qu’on est en surface tellement c’est bien aménagé.
    En plus avec les cuisines à cette profondeur manque plus que des lits, une lumière simulant le jour et un ordinateur demandant un code toutes les 108 minutes…
  • Ils utilisaient des putains de chevaux ! Avec des ascenseurs à chevaux ! C’est ouf.

Toutes les photos que j’ai prises sont disponibles ici : http://pologne.hatrix.fr/images/?cat=wieliczka

 

Hmm, j’ai oublié le nom, mais en gros ça servait à monter et descendre des trucs.
Edit : tout simplement Winch, treuil en anglais.
Manoeuvré par 4 personnes, un système de contrepoids permet d’aider.


Des concrétions de sel partout ! En plus il est pas mauvais :)


Eh ouais, Nicolas Copernic était polonais. Et ça, c’est une statue faite pour les 500 ans de son année de naissance


Ici c’est tout con. Un jour un gars a dit « éh les mecs la salle est instable on fait quoi ? ».
Ce à quoi un mec lui a répondu : « bah tu sais quoi, on va faire un truc ÉNORME COMME ÇA, ÇA TIENT »


Et juste parce que WTF les types, encore une photo de ce truc o_o.

Vous voulez encore un truc super bizarre ? En fait tout est gigantesque dans cette mine ! Je suis assez habitué aux catacombes de Paris et quelques petites carrières où le plafond dépasse difficilement les 15 mètres pour les plus grandes salles et 2 pour les galeries… Ici c’est tout le contraire, le plafond est très rarement en dessous des 2 mètres :)
Du coup hop, une chapelle :


La qualité de l’image est pas ouf, mais la salle, elle, elle l’est.
Les prochaines photos sont de la même salle.


Coucou Jean-Paul II.


Nan mais sérieux, faut arrêter avec des trucs aussi classes…


C’est vraiment une photo du sol. Pas du carrelage, mais directement taillé dans le sol !


Un petit lac avec un bord de lac en sel, le rêve. Y’a des petites visites en bâteau apparemment :)
Je crois qu’il y a 3 lacs dans cette mine dont un vraiment pas mal mais sur les photos ça rend rien…


Alors comme nous disait notre guide : comment reconnait-on un polonais important sur une statue ? À sa moustache.
Et donc ouais, ce gars là c’est Józef Piłsudski, premier Marshall de Pologne, le rang le plus élevée dans l’armée.


Une salle de 40 mètres de haut avec un lac en bas. Tout ça sous terre, wow.
La salle est assez acoustique et on a pu écouter du Chopin. Parce que ouais, il était polonais !


On termine avec une petite galerie, faut quand même !

Cette mine, c’est une folie ! J’adorerais pouvoir me balader librement dedans en dehors du sentier touristique :)

Read More

Craft Beer Week

beerweek

Aaah ça fait envie une image comme ça hein ?
Et bien, ça, c’était la première édition de la Craft Beer Week à Cracovie !
Elle s’est tenue ce week end, du 6 au 8 mars.

À même pas 20 minutes de chez moi en tram, j’allais pas rater ça ;). Quoique même si c’était à 2h je l’aurais pas raté…

Enfin bref, nous ce qu’on veut, c’est de la bière, pas du blabla !
Et ça tombe bien, y’en avait plein.

Mais manque de bol je vais quand même blablater un coup. Craft Beer Week ça sonne bien, mais ça veut dire quoi ?
La Craft Beer, c’est pas super facile à décrire. En général on donne ce nom aux bières de petites et micro-brasseries indépendantes, qui brassent souvent traditionnellement.
Ici, il y en avait 15 ! Toutes polonaises, faut pas déconner :)

L’entrée, c’était 5zł, environ 1,25€. Franchement, c’est pas cher pour ce que c’est ! Je crois que même un ticket de tram c’est plus que ça !

Si vos compétences en polonais sont un peu rouillées, voici de quoi vous rafraichir la mémoire avec un plan :

planbeerweek

Et pour ceux qui n’ont rien compris, comme moi, voici un petit descriptif :

  1. Vente de produits en rapport avec le festival. De la bière ? Non non, des t-shirts, des ouvre bouteilles, des verres, ce genre de trucs.
    Niveau prix c’est vraiment pas mal, j’ai payé environ 2,50€ mon 50cl et 7,50€ le t-shirt !
    En plus on peut se faire servir dans notre verre au stand plutôt que dans une connerie en plastique :)
  2. Strefa Piwa, c’est un bar dans Kazimierz (à peu près kazimiérch), le quartier juif de Cracovie.
    Comme pour les autres stands : vente de bouteilles, bière pression et t-shirts à l’éfigie de la marque.
    J’ai pas trop fait gaffe à celui là, c’était assez peuplé.
  3. Doctor Brew, pas de problème de ce côté là. En fait j’ai pas touché à la salle A…
  4. ^
  5. ^
  6. Alors eux… C’est d’une loucherie ! Ils vendent des produits cosmétiques. Des produits cosmétiques à un festival de bière ? Pourquoi ?
    Et bah tout simplement parce qu’ils utilisent de la bière dedans. Eh ouais, rien que ça !
    Vous pouvez faire un petit tour par ici pour voir un peu : http://www.piwnekosmetyki.pl/
  7. Tea Time, encore un bar à Cracovie. Ils brassent également leur propre bière et la proposent à la vente.
  8. Ah bah, enfin un stand que j’ai testé ! La brasserie, c’est Wrężel, à prononcer à peu près Vrenejel.
    J’ai testé de chez eux la CDA, la Canadian Dark Ale. C’est donc une Black IPA, un mélange entre une Stout et IPA.
    Pas mauvais, original, mais pas excellent non plus. De toute façon pour 5zł les 25cl on peut pas trop faire chier.
  9. J’ai pas trop saisi ce qu’ils faisaient là mais ils vendaient apparemment du boeuf. J’ai pas trop cherché à comprendre…
  10. Jan Olbracht, une brasserie basée à Torun, 430km au nord de Cracovie.
    J’ai au départ voulu goûter une bière blanche mais le fût s’est terminé à mi-verre… J’ai donc pris une Stout : la “Rzemieślniczy Królewskie Tajemnice”, qui se traduit approximativement par “Secrets Royaux de brassage”.
    Une stout sympa mais pas ouf non plus.
  11. Dukla, j’ai testé la “Ostatni Sprawiedliwy”, qui veut dire “Dernière exposition”. Aucune idée de pourquoi ce nom, mais c’était bon !
    Une bière blanche du style allemand avec un bon petit goût de banane, miam, une de mes préférées de la soirée je pense. Encore une fois 5zł, c’est gratuit :D
  12. Ursa Maior, ils avaient surtout des IPAs et j’en suis pas super super fan, j’ai pas touché.
  13. Perun pareil, beaucoup d’IPAs. En fait j’ai déjà goûté une bière qu’ils servaient, d’Alebrowar, la Rowing Jack.
    Souvent dans les bières quand ça a un nom comme ça, c’est une IPA. Bingo, la Rowing Jack est une double IPA !
    La première que j’ai goûtée de la soirée en fait en arrivant au Tap Bar, en haut à gauche sur le plan.
    Comme dit, j’aime pas beaucoup les IPAs. Mais celle là, c’est autre chose, elle était vraiment bien !
  14. Viva la Pinta, encore un bar à Cracovie qui brasse lui même. Je suis déjà passé devant plusieurs fois, il est sur l’allée principale qui va au Stare Miasto (Place principale).
    Ils en proposaient plein mais comme je peux revenir les voir facilement, j’ai rien pris.
  15. Un petit stand où ils vendaient aussi différentes bières, sympa.

C’est pas avec mon petit Note II que je vais pouvoir faire des photos, du coup je ressors sans gène des photos de la page Facebook.
Vous pouvez aller les voir ici et même essayer de lire les messages si vous êtes courageux : https://www.facebook.com/beerweek.krakow/

 

11060991_1085379051479547_7352357760068053161_n
11026005_1085375998146519_9210611774209957086_n

 

10918993_1085374468146672_8307163348055333948_n

Un bon festival avec de la bonne bière ! J’y suis allé tard, le dimanche et c’est dommage, je serais bien revenu pour tester ce qu’il restait :)

 

Read More

Encore des anecdotes

Peu d’anecdotes cette fois, quand on a fait ce qui est le plus évident, bah… c’est avec l’expérience qu’on en trouve d’autres.
Et donc, c’est parti :

  • En France sur les lieux publics on a la gendarmerie, la police, les militaires… Ici, la police et « Justus », une entreprise privée.
    On les retrouve non seulement sur les places mais aussi dans les grands centres commerciaux.
    EDIT : alors non, apparemment ça appartient aussi au gouvernement.
  • Les voitures ne sont pas obligées de s’arrêter quand un piéton veut traverser, mais quand un piéton est en train de traverser.
    Une petite nuance quand même importante, faut pas espérer que quelqu’un s’arrête même si des fois ça arrive :)
  • Les voitures font un bip quand on les ouvre et quand on les ferme.
  • Les sans-abris ici n’ont aucun problème à écrire “FOR BEER” sur leur pancarte :D

Read More

Bières et anecdotes

Comme j’en parlais déjà avant, ici ça aime bien la bière.
Mais à quel point ? À ce point là :

Deux bon gros rayons !
Le premier a de la bière internationale, donc de la Cht’ti, de la Dupont, de la Duvel, Paulaner, Delirium, Val Dieu, Leute, etc.
Avec au bout quelques pils, le genre d’Heineken locale : la Lech. Y’a aussi de l’Heineken pour les déjà nostalgiques à côté..

Le second rayon quant à lui à plutôt l’air du rayon alcoolique et local. À comprendre, les bières pas chères (60 centimes d’euro la canette de 50cl) mais aussi les bières auxquelles on a du mal rien qu’à comprendre le nom !
J’ai pris de la Pszenicaniack, Pszeniczne voulant dire blé, et de la Kormoran.
La première c’était facile, un épi de blé et un mot qui ressemble à celui que je connaissais déjà. La seconde par contre… l’étiquette était jolie, voilà.

Du coup je pense que je vais mettre du temps à tester tout ce qu’ils ont ici ! Dire que les bières allemandes sont moins chères qu’en Alsace et que les autres qu’on a l’habitude de voir sont au même prix…

 

Pour les anecdotes, juste deux :
– Les barres chocolatées du type Snickers, Mars ou même les Kinder Country sont vendues à l’unité. Aucun pack nulle part, juste à l’unité.
– Le Burger King, ça coûte 6€ pour le menu XL. Environ 5€ chez McDo.

Read More

Anecdotes marrantes

La Pologne, c’est quand même assez différent de la France.
Non seulement parce qu’on comprend rien, mais aussi parce que de nombreux petits trucs du quotidien auxquels ont est habitué ne sont pas vraiment pareils.

Vu que je ne vais pas m’étaler à faire un roman sur chaque point, voici une liste :

  • Les passages piétons ont des haut-parleurs qui bipent, indiquant que l’on peut traverser. Le bonhomme vert clignote et la sonnerie s’accélère quand ça va passer au rouge.
    Assez pratique par rapport à chez nous où on se dit « merde ça va peut-être passer au rouge faut que j’me bouge ».
  • Au supermarché il y a une file d’attente avec un écran et un haut-parleur qui vous disent à quelle caisse aller.
    Ça dépend des supermarchés mais à Carrefour, c’est deux personnes maximum. Une fois que la première a payé, l’écran vous dit d’aller à cette caisse.
  • Le rayon bière du Carrefour de la Galeria Krakowska est énorme, un rayon de bien 10 mètres rempli de bières spéciales, même pas des canettes non non non !
    On y trouve des bières belges, quelques françaises, et bien sûr des locales à souvent moins d’un euro les 50cl.
  • Dans la vieille ville de Kraków, il y a des strip-clubs. Je ne le sais pas parce que je les ai cherchés mais tout simplement parce que des gens en font la pub dans la rue, et c’est totalement autorisé.
  • Je ne sais pas si c’était un cas isolé ou non, mais mon distributeur de billet m’a donné une pub Lenovo avec mes billets. J’ai d’abord cru à un reçu donc je l’ai gardé, et bah raté :p
  • Les feux rouges sont pour certains comme en Allemagne : il passent à l’orange avant de passer au vert, pratique !

Ça ne fait que deux jours que je suis là donc il y aura encore sûrement d’autres petites anecdotes comme celles-ci :)

Read More

Quelques photos

Bon c’est bien tout ce texte mais c’est pas très visuel.
Ici, on aime bien évidemment les graphiques mais aussi les photos !

Je me suis donc promené dans la vieille ville hier matin et j’ai pris quelques photos. Kraków est très jolie, on peut pas vraiment dire autrement ;)
Si vous en voulez plus, c’est par là : http://pologne.hatrix.fr/images/

 

Tout ça, c’est le main market square, une place énorme !

Read More